L’épargne salariale est un dispositif permettant aux employés d’avoir des revenus supplémentaires. Ils profitent de ces avantages grâce à un meilleur cadre social et fiscal selon la loi Macron de 2015. Le complément de salaire peut servir au financement de vos projets. Il peut également vous être utile une fois que vous êtes à la retraite ou quand vous avez un besoin immédiat d’argent.

L’épargne salariale: L’augmentation de la collecte d’épargne

Le ministère du Travail a mené une étude sur l’épargne salariale. Celle-ci connait une nette augmentation depuis 2014, puisqu’elle est considérée comme un complément de revenu. Cette hausse s’explique par la participation de la grande majorité des salariés à l’épargne salariale. Il s’agit principalement des employés dans les grandes entreprises selon l’étude. Il a également été démontré que le dispositif est beaucoup plus répandu dans certains secteurs d’activité comme la finance, l’énergie et l’assurance. Concrètement, il y a une hausse d’environ 3 milliards d’euros entre 2015 et 2016. Selon les employés qui en bénéficient, l’adoption de la loi Marcon en est à l’origine.

L’avantage fiscal relatif pour les salariés

Les charges fiscales et sociales liées au salaire sont allégées grâce au système d’épargne salariale. Les salariés et les employeurs choisissent parmi les types de placements. Il y a la participation et le Plan d’Épargne d’Entreprise (PEE). En signant un contrat d’intéressement, les charges fiscales sont réduites à 8 % alors que normalement le taux est de 20 %. Toutefois, cet avantage s’applique uniquement à des entreprises ayant moins de 50 salariés. Grâce à la PEE, vous êtes libre de choisir la périodicité et le montant de vos versements. Sachez cependant que le salaire épargné ne peut être retiré qu’au bout de six ans. Il y a toutefois des cas de déblocages exceptionnels comme le mariage, le décès d’un proche, l’hospitalisation ou la naissance du 3ème enfant. Dans ce genre de situation, votre épargne vous est remise sous forme de capital. Quant à la participation, il s’agit d’un système vous permettant de profiter d’une partie des bénéfices réalisés par votre entreprise. Le montant est défini par une règle obligatoire ou à l’aide d’une règle de calcul légale.

Le forfait fiscal relatif aux entreprises

Les employeurs, plus exactement les entreprises bénéficient d’un forfait fiscal de 16 % en mettant en place le système PERCO ou le Plan d’épargne pour la retraite collectif. À noter que la gestion pilotée doit être égale à 7 % pour les entreprises à taille intermédiaire ou les PME. Ce système permet à l’employé de percevoir une épargne retraite en fonction de son âge. Ainsi, si le salarié est encore jeune, le montant de l’épargne est très élevé. Il faut quand même savoir que cette épargne risque d’être placée dans des investissements beaucoup plus risqués.